• lhumen

FAQ Quarantaine Part.2 : les dessous de la photographie


Si vous avez eu la possibilité de venir à l'expo le 15 mai 2021, vous avez eu droit à une visite d'une heure qui vous expliquait les dessous de chaque photographie. Mon plus grand plaisir a d'ailleurs été d'entendre des rires, des fous rires mêmes, et de voir des larmes couler au fil de mon récit.

Dans cette vidéo, j'interviens avec Patrick Grob, mon compagnon depuis 2008, qui est aussi mon mentor. Nous parlons complicité, libertés, créativité et technique photographique, ainsi que des images pour lesquelles je lui ai demandé de poser avec moi et de celles qui, sans lui, n'auraient sûrement jamais vu le jour.




- Image 1 - "Quarantaine" (pièce maîtresse de la série, réalisée au iPhone)

Patrick pose avec moi. C'est l'image la plus emblématique de notre couple. Car sa leucémie nous a préparés depuis longtemps aux précautions à prendre pour le préserver. Face à Covid-19, nous nous sentons invincibles. Cette photo est une version d'une image que nous avions faite dans l'intimité, bien avant que Covid-19 arrive dans nos vies.


Image 2 - "Ô"

Patrick pose avec moi. C'est l'expression du couple dans sa bulle (le confinement). L'image se veut d'exprimer que la vie continue malgré les restrictions du semi-confinement. Evidemment, cette scène est créée de toutes pièces. Pour l'occasion, Patrick m'a prêté cette boule de cristal dédiée à la photographie


- Image 3 - "Alchimie"

Cette image, c'est toute notre histoire, depuis notre rencontre à son cours photo, aux six mois qu'il a passés à tenter de me conquérir, et à ces 13 dernières années à nourrir chaque jour comme si c'était le dernier.


- Image 4 - "Ode à l'eau"

Cette image est une critique de notre consommation d'eau potable. Pour la réaliser, je devais sortir de la baignoire à chaque prise de vue, ce qui a inondé la salle de bain assez vite, me promettant glissades, bleus et fous rires avec Patrick. Patrick qui n'apparaît pas sur cette image, mais qui en tant qu'accessoire de studio, comme il aime se définir lors de ces séances, prend un plaisir certain à remplir le seau pour me le balancer au visage.

Nous ne sommes pas les derniers à gâcher. Ce paradoxe est mis en lumière par la poésie qui semble se dégager alors que mes yeux sont rougis, que j'ai froid et que plus d'une cinquantaine de seaux d'eau ont été nécessaires.


- Image 5 - "Photographe de guerre"

Aux temps du premier semi-confinement, certains évoquaient le fait qu'on se serait crus en guerre du fait que les magasins alimentaires soient littéralement pris d'assaut et vidés, Patrick n'est pas là, mais j'ai réalisé cette image comme un clin d'oeil à son métier premier en tant que photoreporter. Il m'avait prêté pour l'occasion, son casque et l'un de ses gilets de reconnaissance pour illustrer la fin de "cette guerre", à l'approche de la "libération" estimée au 11 mai 2020, et ma joie de retourner sur le terrain.


- Image 6 - "La Liberté guidant le peuple", d'après l'oeuvre picturale d'E. Delacroix. (Pièce maîtresse de la série)

Cette photo sur le toit de mon immeuble a été réalisée avec l'équipe d'ouvriers de l'entreprise Colonne Art qui opérait depuis janvier 2020 dans l'immeuble, et l'accord de ma Régie M3 Real Estate. Elle annonce la libération du 11 mai 2020. C'est l'une des plus images dont je suis la plus fière, pour ce qu'elle illustre et ce qu'elle a demandé pour exister.







12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout