top of page
  • Photo du rédacteurlhumen

Le tournant 2024

Dernière mise à jour : 14 mars





L'hiver ne m'a jamais paru si long. Et pour cause, Voici trois mois que je suis à l'arrêt et que j'ai envie de pousser les murs de mon appartement. Trois mois qui suivent une opération chirurgicale en L3-L4. Hernie discale avec compression du nerf sciatique et du ganglion annexe. A en hurler aux urgences des HUG, jusqu'à ce que le Docteur Adrien May, mon neuro-chirurgien, ne mette enfin un terme à près de 9 mois de souffrances.


Je repense à cette époque, en 2020 où, mue par une fièvre créatrice - laquelle fut une thérapie anti-covid extraordinaire - je donnais naissance au projet Quarantaine avec une flopées de parrains et marraines qui lui permirent d'être exposé à l'Usine Kugler de Genève. C'était le 15 mai 2021. Le jour de mes 45 ans...


J'y repense et je ne peux m'enchainer de ressentir une certaine nostalgie. Quelle qu'ait été ma folie d'alors, cet hiver 2023-2024 est tout autre. Il me rend dingue. Car pour renaître, je n'ai eu d'autres choix que de regarder le plafond au dessus de mon lit et d'accepter l'inertie post-opératoire, de reposer ma créativité.


Il ne fait pas bon vieillir, et ma profession n'aura rien arrangé.

D'ailleurs, à tout nouveau passionné qui se déciderait à vivre du métier de photographe, je conseillerais vivement de ne jamais quitter sa valise à roulettes, de trouver un assistant près à les suivre comme leur ombre, pour vous soulager du poids du matériel, quitte à augmenter les tarifs d'entrées de jeu.


En effet, à trop vouloir épargner nos clients des surcoûts logistiques et humains, particulièrement pour un mariage - où il s'agit de porter près de 15 kilos et plus en permanence à l'épaule - on met à mal ce que nous avons de plus précieux : notre santé. Etant très sportive, je ne l'ai pas vu venir.


Au bout de cette convalescence qui m'a beaucoup appris - la patience surtout - je fais le choix raisonnable de vous informer que j'arrête officiellement les mariages de plus de deux heures, en tout cas à titre individuel. Au delà de 2h, je serai désormais en binôme avec un assistant photographe, et mes tarifs seront donc calculés en conséquence.


Je sais, dit comme ça, ça risque de piquer les yeux, mais les plus beaux moments de votre vie le méritent, et au regard de ma carrière incroyable qui s'est construite grâce à votre confiance, croyez-moi, c'est pour le mieux (à savoir qu'il y a plus de deux ans, je préparais ma sortie définitive du mariage. Vous voyez, tout n'est pas perdu, je trouve des solutions ;)


Je vais aussi me concentrer davantage sur les séances familles (séance grossesse, nouveaux-nés, portraits intergénérationnels, les vidéos/photos de naissance à la maison), la biographie audiovisuelle, les séances boudoir et les portraits sous l'eau.


Là où il y a de la magie, je serai toujours !





7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page