• lhumen

L'effet boudoir

Mis à jour : avr. 14


Le boudoir a toujours inspiré sensualité et érotisme. Devenu véritable tendance avec l'évolution des moeurs libertines, fin du 18ème, il a, au vu des anecdotes qui s'y réfèrent, probablement trouvé une place dans l'architecture quelques siècles plus tôt. 


Pierre Maleuvre "Le boudoir"

Dédiée aux femmes afin qu'elles s'isolent pour bouder, se prélasser en toute intimité, ou cancaner sur le monde, cette petite pièce aménagée avec simplicité et raffinement, accessible uniquement sur invitations, laissait place aux plus fertiles imaginations... N'est-ce pas en ce lieu si confiné, à l'abri des regards indiscrets, que l'on prêtait aux femmes les liaisons les plus sulfureuses ?


A notre époque, entre une mode nous imposant la vision d'une maigreur comme d'un idéal et celle des canons de beauté des temps passés, le boudoir redevient un espace privilégié pour les femmes. Elles y appréhendent leur féminité sous un autre angle, celui de la photographie, afin d'accepter, et d'assumer leur corps dont elles réfutent trop souvent la beauté...



La photographie de boudoir est une séance comme aucune autre : c'est du temps pour soi, un cadeau que l'on s'offre pour s'aimer mieux et plus.



La photographie de boudoir n'est pas qu'une forme de thérapie pour qui voudrait rabibocher le corps et l'esprit. C'est un moyen de soigner la timidité ou l'introversion, de prendre confiance en soi, de laisser se révéler notre vraie personnalité ou de devenir une personne qu'on n'oserait jamais être ou encore, la magnifique opportunité de s'affirmer.


Pour cela, il faut oser, oser se dénuder et lâcher prise. S'abandonner au regard du photographe, lui faire confiance. Rien de sulfureux dans la démarche donc ! 


Osez l'expérience... qui sait, vous pourriez adorer !

43 vues
  • LHumen photographie Linkedin
  • Photographe geneve Facebook lhumen
  • Photographe professionnel insta

@2018 Audrey Leclerc - All right reserved